La cuisine malgache reflète la diversité de ses influences à la fois asiatiques, africaines, chinoises et européennes. Souvent associée à la cuisine créole, elle est, en effet, généreuse et parfumée.
La situation géographique et économique de certaines régions oriente ses habitants vers des particularités alimentaires bien distinctes. Cependant, le riz se révèle être une denrée essentielle qui reste omniprésente à travers le pays. Aussi bien riches que varier, les spécialités malgaches offrent une palette de dégustation qui saura conquérir tous les épicuriens !

Le Riz : la base de l’alimentation malgache

Le riz, nommé le « vary » en malgache, est l’alimentation de base des habitants de Madagascar.
Sur l’île Rouge, la majorité des terres cultivées sont des rizières, et font partie intégrante de l’agriculture traditionnelle. En effet, 90 % des cultivateurs sont des riziculteurs, et grâce au climat du pays chaud et humide, ils sont dans la capacité de proposer une grande diversité de riz.
À la fois économique et nourrissant, il constitue une véritable « réserve » au quotidien pour la population. C’est pourquoi elle en consomme 3 fois par jour !

Les Malgaches ont d’ailleurs appris à diversifier leurs recettes autour du riz afin de profiter pleinement de ses bienfaits. Au petit-déjeuner, savourez un « vary sosoa », un porridge de riz délicieux qui, grâce à ses vertus curatives, serait même bénéfique pour les personnes malades. C’est la boisson traditionnelle la plus courante.

Ensuite, le riz est un plat souvent consommé avec un accompagnement, comme le « Iaoka », garni soit de viande, soit de poisson ou bien de légumes, il est incontournable auprès des familles.
Le « ravonola » est un jus de riz brûlé que l’on boit fréquemment à la fin du repas, la partie non consommée est alors réutilisée pour en faire une boisson chaude ou froide.

Au cœur de chaque recette, le riz est naturellement un atout majeur et permet aux différentes générations malgaches de se transmettre un savoir-faire unique.

Quelques plats traditionnels à Madagascar

Les spécialités locales réunissent des saveurs étonnantes que ce soit à travers l’utilisation des épices ou de mariage surprenant. Muscade, gingembre, girofle, curry, curcuma accompagnent à merveille ces plats typiques :

  • Le Romazava, ce bouillon clair est réalisé à base de verdures que l’on appelle des brèdes (feuilles de végétaux). Ce plat est souvent accompagné de viande et de riz.
  • Le Ravitoto qui veut dire « feuilles de manioc pilées », il est constitué, comme son nom l’indique, à base de feuilles de manioc et de viande (généralement du porc ou du zébu) et peut être mélangé avec du lait de coco. Il existe bien sûr des variantes en fonction des régions, où certaines privilégient le poisson ou de petites crevettes que l’on surnomme « tsivaki ».
  • Les Sambos : similaires aux samoussas, ils sont garnis de viande hachée et de pommes de terre, plus ou moins pimentées. On en trouve principalement dans les rues et sur les marchés.
  • Masikita : tout comme les « sambos », on les retrouve dans les avenues où les marchands vous proposent ces fameuses brochettes constituées de viande de Zébu.
  • Mokary : ces galettes de riz blanc sont proposées en sucré ou salé, idéales à déguster avec un bon thé local.

Plaisir sucré de la cuisine malgache

Les friandises sucrées sont très appréciées à Madagascar. De nombreuses épiceries et pâtisseries en proposent une large gamme, en voici quelques-unes incontournables :

  • Les « Mofo Akondro » sont des petits beignets de bananes qui fondent délicieusement dans la bouche.
  • Les « Mofo Makasoka », quant à eux, sont des beignets de baguette notamment appelés « baguettes frites », car la cuisson est effectuée à la friteuse.
  • Le « Mofo Mangahazo » est un gâteau très léger agrémenté de bananes, clou de girofle et de muscade.
  • Les « Mofo Tantely » sont de savoureux beignets au miel généralement de forme ronde et de couleur orange. Cette recette d’inspiration indienne a beaucoup de succès.
  • Le « Koba ou Mofo Ravina » est une pâtisserie typique malgache à base de cacahuètes concassées, de farine et de sucre, le tout enroulé dans une feuille de bananier.
  • Le « bozy coco » est une douceur très populaire, ce bonbon est réalisé à base de coco râpé et de sucre caramélisé.
  • Les salades de fruits exotiques sont bien évidemment de rigueur et indispensables pendant la saison chaude. Le climat tropical de l’île offre une abondance de fruits variés. Les jus frais sont par ailleurs très prisés des habitants.
  • La vanille et le cacao sont très réputés à Madagascar et font partie des petits plaisirs quotidiens des habitants. Source d’inspiration pâtissière, la vanille est employée pour de nombreux gâteaux sucrés, mais aussi pour agrémenter les mets salés.

Partager un bon repas, un safako unique chez l’habitant ou dans l’univers street food local, rien de tel pour s’immerger au cœur du folklore malgache. La multitude de ses recettes démontre l’originalité et la richesse de ce pays aux mille merveilles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici