Aux abords des mers du continent africain, dans les îles limitrophes de Madagascar, un cyclone s’est abattu. Il s’agit du cyclone Hérold. Ce phénomène naturel a engendré de terribles destructions, mais également des morts. Voici le dernier bilan réalisé sur le cyclone Hérold.

La catastrophe abattue sur Madagascar

L’année 2020 s’annonce difficile pour les citoyens de Madagascar. Rappelons-le, au cours des mois précédents, la grande île a connu une série d’épisodes météorologiques des moins féroces. Pas plus loin qu’en décembre 2019, ce territoire a essuyé le passage du cyclone tropical Belna, plus précisément dans le district de Soalala. Le mois qui a suivi, c’était au tour de la tempête Diane de faire son entrée. Cet ouragan qui fut suivi par une pluie diluvienne s’est échoué sur près de 7 régions de Madagascar. Pas plus tard qu’au mois de février, la grande île a été l’épicentre de la tempête Francisco, qui a laissé la région de Mahanoro détrempée. Et voilà une nouvelle catastrophe naturelle qui s’abat encore sur ce pays au mois de mars.

Le 13 et 14 mars 2020, le nord-est de Madagascar a connu une nouvelle catastrophe naturelle : le passage de la tempête tropicale Hérold. Cet ouragan fut suivi d’une forte pluie qui a laissé sous l’eau plusieurs districts à proximité de Maroantsetra.

Le point sur les dégâts causés

Une tempête tropicale s’est abattue sur les côtes de Madagascar. À la suite de cette tempête s’est formé le cyclone Hérold. Ce météore a fait d’innombrables dégâts sur son passage avant d’abandonner la grande île à son triste sort.

Des pertes en vies humaines et de nombreux sinistrés

Le cyclone avant de s’éloigner a emporté avec lui des dizaines de cubes d’eau qui s’est déversée aux environs de Maroantsetra. Ce météore a mis une ville encore détrempée, sous l’eau. Cette catastrophe naturelle a laissé derrière lui des séquelles. Au total, on décompte 4 morts et près de 3200 sinistrés. De plus, des quatre personnes décédées, une personne fut retrouvée noyée alors qu’elle essayait de préserver de la noyade une des vaches de sa cohorte. Il faut préciser que le cyclone a fait plus de dommage dans la région de SAVA dans laquelle on dénombre les morts. Il faut souligner que la région de SAVA est une abréviation qui regroupe 4 districts à savoir : Sambava, Antalaha, Vohemar et Andapa.

Des pertes matérielles et des immeubles immergés par l’inondation

Les rivières qui entourent la région de SAVA ont mis sous l’eau la totalité des quatre districts. Dans l’Express de Madagascar, on pouvait lire que : « une bonne partie des écoles des quatre districts soit près de cent quatre écoles et collèges ont été touchées. Nombreux sont les foyers qui ont dû laisser leurs maisons pour s’abriter dans les centres d’hébergement ».

Le vendredi 6 mars, certaines écoles étaient toujours inondées. Les autorités ont décidé de rouvrir les établissements scolaires d’ici le lundi 9 mars 2020. Le responsable de la région scolaire de Maroantsetra, Joa-Jean Stephano soutient que cette prise de décision est bénéfique pour les élèves qui ont dû cesser l’école à cause de l’inondation.

Aujourd’hui, le cyclone Hérold qui a laissé la grande île sous l’eau s’est éloigné vers le nord de Maurice. Il a pour destination probable, les cotes Rodrigues.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici