More

    Découvrez Monrondava, la Venise malgache

    Emblème

    Signifiant longue plage, Morondava est la capitale économique et administrative de la région de Menabe. Située à environ 700 km de la capitale, cette ville se trouve dans l’ouest de Madagascar. Elle se compose de 18 quartiers qui se sont formés au gré des mouvements migratoires. En matière d’architecture, la ville abrite des constructions coloniales et des maisons traditionnelles. Les frontières naturelles sont délimitées par la rivière Andranomena au nord, la rivière Kabatomena au sud et le canal du Mozambique à l’ouest. La ville attire de nombreux touristes chaque année avec ses magnifiques paysages, ainsi que la richesse de sa faune et de sa flore endémique. Plusieurs sites sont d’ailleurs classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.

    Vivre à Morondava

    Morondava compte environ 100 000 habitants, une démographie qui a triplé en un peu plus de 50 ans. Elle est essentiellement composée de deux ethnies : les Sakalavas et les Vezos. La ville est habitée par des originaires d’autres villes et régions de l’île. Quant aux étrangers, ils sont arrivés à Morondava à l’époque de la colonisation française. Il s’agit des Indo-Pakistanais qui se sont spécialisés dans le commerce de textiles et de produits de consommation. D’autres étrangers sont également présents à Morondava, notamment les Européens, les Chinois et les Comoriens.

    Informations

    Carte

    • Région : Menable
    • Province : Toliara
    • Population : 39 895 hab
    MORONDAVA WEATHER

    En plus du commerce et de la pêche, la ville est aussi orientée vers le tourisme. C’est d’ailleurs le secteur le plus rentable pour celle-ci. En effet, Morondava et ses environs constituent un des principaux sites touristiques de l’île de Madagascar. La majorité des emplois sont proposés par les complexes hôteliers, les restaurants et les parcs nationaux. Au fil du temps, plusieurs ONG se sont implantées dans la ville. Elles recrutent généralement des agents locaux dans le cadre de missions à long terme. Il arrive aussi que des volontaires apportent leur aide à la population locale.

    Visiter l’île de Madagascar à Morondava

    Depuis Antananarivo, la capitale de Madagascar, on peut rejoindre Morondava par voie terrestre. On empruntera alors la route nationale 7 en direction du sud de l’île jusqu’à Antsirabe. De là, il faut ensuite prendre la route nationale 35 vers l’ouest. La ville est aussi desservie par la compagnie aérienne locale. Elle possède en effet son propre aérodrome. En ce qui concerne le transport sur place, il est possible d’opter pour les tuk-tuks et les cyclo-pousses. Des taxis sont également disponibles, sinon la location de voiture avec chauffeur, de quads ou de motos constitue une bonne alternative.

    La coutume locale est principalement rythmée par celle de la population Sakalava. La consommation de viandes de porc et de chat est interdite dans de nombreux endroits. Braver ces interdictions déclenche la colère de l’esprit du lieu sacré selon la croyance locale. Les Sakalavas accordent par ailleurs une importante considération à leurs défunts comme le démontre leur art funéraire. Les sépultures sont ainsi ornées de fresques et de sculptures. Des scènes de la vie quotidienne et des scènes érotiques relatent la vie et le statut social du défunt. La visite de ces tombeaux doit se faire par l’intermédiaire d’un guide local. Il faut garder en tête que ce sont des lieux sacrés et que l’accès doit être validé par les autorités compétentes.

    Dans le centre ville, on se régale des spécialités locales. Des restaurants et des gargotes proposent des plats typiquement malgaches. Ils se composent principalement de riz, qui est l’aliment de base à Madagascar. Il est accompagné d’une variété de viandes, notamment de poulet et de zébu. On y déguste également du poisson et d’autres fruits de mer provenant de la pêche.

    Pour admirer les paysages de la région du Menabe, il est recommandé d’opter pour des croisières fluviales le long des fleuves de Mangoky et de Manambolo. Il est aussi possible de descendre le fleuve Tsiribihina en pirogue ou en chaland motorisé pour se rendre jusqu’au Tsingy de Bemaraha. Ce parc national est également accessible par route. Il est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en raison de sa biodiversité endémique et de sa richesse naturelle. Les visiteurs peuvent faire de la randonnée, de l’escalade et de la spéléologie. Le Tsingy de Bekopaka, situé dans la réserve de Bemaraha, est un lieu à ne pas manquer. L’allée des Baobabs est un autre site incontournable de cette région. Unique au monde, cette piste de terre battue est bordée de part et d’autre par de gigantesques baobabs. Ils mesurent au moins 30 mètres de haut et la plupart d’entre eux ont plusieurs centaines d’années.

    Le parc national du Tsingy de Bemaraha, l’allée de Baobads sont autant de sites à découvrir au cours d’un séjour à Morondava. Hétéroclite, la population réserve un accueil chaleureux. Elle se caractérise aussi par ses différentes coutumes et croyances. Il est en effet très important de respecter les traditions, les lieux sacrés et les interdictions. La ville présente par ailleurs de réels atouts économiques grâce à ses commerces de textiles et de produits de consommation.

    Dernières actualités