Amélioration de l'espace, modernisation et agrandissement de l'aéroport, rénovation de la ville et de ses infrastructures, Madagascar se modernise pour votre plus grand plaisir et met en avant ses nouveaux projets. Vous rêvez de voyages, d'évasions et de découverte ?

Découvrez Antananarivo, la prochaine destination phare du tourisme.

Un nouveau souffle pour Tana

Avec comme objectif de faire de Tana une attraction touristique et de mettre en avant les joyaux dont elle regorge, le gouvernement de la ville d'Antananarivo a mis en place un projet qui a pour vocation de la moderniser et de l'embellir.

Dans un premier temps, la remise à neuf et la modernisation de l'aéroport d'Ivato sont la priorité. L'aéroport qui, une fois terminée, pourra accueillir 1,8 million de passagers regroupera toutes les options importantes, mais surtout nécessaires à leur encadrement.

La rénovation et la création de nouvelles routes ont également été mises en place dans l'optique de désengorger la ville et de fluidifier le trafic. Ces mesures seront accompagnées par l'évacuation des marchands de trottoirs, ce qui facilitera l'accès aux piétons. Tout ce qui aura trait aux transports en commun et taxi sera réglementé toujours dans l'optique de favoriser la fluidité du trafic routier. Pour finir, la création et la mise en place de télécabines feront leurs apparitions afin de permettre à Tana de retrouver ses symboles.

Toutes ces mesures ont pour unique objectif de faire d'Antananarivo une destination touristique prestigieuse, mais surtout de montrer au monde les trésors dont la ville regorge : musée culturel, palais, Rova.

Un projet révolutionnaire

Toujours dans l'optique de faire d'Antananarivo une destination touristique unique, le gouvernement a mis en place un projet unique : Tana-Masoandre

Tana-Masoandre représente le projet de toute une vie pour Madagascar. C'est la mise en place et la construction d'une nouvelle ville qui permettra d'apporter à Madagascar une valeur ajoutée, mais surtout une valeur touristique immense. Ville de 30 000 habitants dont 100 000 résidents, elle permettra de pallier certains manques d'Antananarivo et de mettre en avant : des infrastructures scolaires, sanitaires et sportives, des établissements hôteliers pouvant accueillir des touristes du monde entier, des établissements banquiers et des bureaux administratifs. Cette ville représentera le cœur d'importantes zones commerciales et d'affaires. À elle seule, elle pourra, selon les chiffres, représenter 42 % du PIB, soit un total de 4,64 milliards de dollars.

Ce projet, certes ambitieux, représente un réel enjeu et une opportunité pour le développement économique, touristique et administratif de la ville d'Antananarivo. Cependant, il reste sujet à certains refus de la part d'une partie de la population et de certains membres du gouvernement. Pour certains, ce projet met en avant un déracinement de leur origine.

Pour conclure

Malgré des parties opposées à la mise en place de certains de ces projets qui ont fait appel à la Commission nationale indépendante des droits de l’homme « pour connaître nos droits et faire valoir nos arguments », Andry Rajoelina reste décider à " redonner à la capitale ses lettres de noblesse ". Ces projets, qui vont s'étaler sur plusieurs années, feront d'Anta une destination phare du tourisme, permettront la création d'emplois directs et indirects et mettront en avant une image totalement différente d'Antananarivo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici