Vous prévoyiez de partir à la découverte d’un nouveau pays ? Madagascar fait partie des destinations tropicales les plus prisées, on y vient pour sa culture, ses paysages et sa gastronomie. Malgré son attrait touristique, le pays présente un risque pour la santé des voyageurs à cause de certaines maladies infectieuses. Avant de partir à Madagascar, il est recommandé de vous faire vacciner contre le paludisme, maladie transmise par certaines espèces de moustiques. Mieux vaut prendre ses précautions lorsqu’on se rend à l’étranger. Un petit coup d’œil sur le carnet de vaccinations pour vérifier qu’il est à jour permet de partir l’esprit tranquille et d’éviter certaines contagions. Découvrez les vaccins recommandés pour traverser le pays en toute quiétude.

Lire directement :

Les vaccins conseillés pour les voyageurs à Madagascar

Les vaccins contre la diphtérie, la coqueluche et le tétanos sont conseillés avant un départ sur la « Grande Île ». Les vaccins contre la coqueluche, la diphtérie et le tétanos sont administrés de manière combinée. Cependant, l’administration de trois doses consécutives est requise pour une immunité efficace. Ces vaccins sont généralement administrés aux bébés de 2 mois avec un rappel effectué à 4 mois, puis un autre vers 11 mois. Le prochain rappel se fera à l’adolescence entre 11 et 13 ans. Il est fortement recommandé aux voyageurs et aux adultes qui ne l’auraient pas pratiqué.

Il est également conseillé de se faire vacciner contre les hépatites A et B. Les hépatites A peuvent être transmises par des aliments ou de l’eau contaminée. Elle se contracte aussi au contact d’une personne infectée. L’infection due à l’hépatite A est rarement fatale. Cependant, elle peut causer une insuffisance hépatique aiguë. De son côté l’hépatite B est une infection virale aiguë du foie. Elle résulte de la contamination provenant des liquides organiques infectés. Quand l’hépatite B est mal soignée, elle peut être à l’origine d’un cancer primitif du foie ou d’une Cirrhose.

Pour un voyageur qui souhaite découvrir les zones les plus arides et reculées du pays, il a tout intérêt à se protéger contre la rage. Cette maladie mortelle est souvent issue d’une morsure d’un animal. Les vaccins contre le choléra, la fièvre typhoïde, la poliomyélite ou la rougeole sont également préconisés pour protéger les visiteurs ainsi que les populations locales.

Les vaccins obligatoires à Madagascar

Il n’existe pas de vaccin obligatoire à Madagascar. Cependant, la vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire dans certaines conditions avant de voyager dans le pays. La vaccination contre le paludisme est également fortement conseillée à cause du climat du pays.

La fièvre jaune

fièvre jaune est une maladie hémorragique virale aiguë causée par différentes espèces de moustiques notamment le Haemagogus ou l’Aedes. Pour information, le terme jaune fait référence à la couleur jaunâtre des patients atteints par la maladie. La fièvre jaune peut causer des maladies cardiaques et hépatiques ou rénales, parfois mortelles pour le voyageur. Il est donc recommandé d’être vacciné si vous venez de quitter un pays à risque.

Les pays africains et les pays d’Amérique latine sont considérés comme des zones à risques. Par exemple, l’Argentine, les Comores, le Brésil et le Ghana. La vaccination antiamarile est obligatoire dans ces pays où le risque de transmission reste accru. Une fois la vaccination terminée, la personne reçoit un certificat attestant qu’elle est protégée contre la fièvre jaune. Le voyageur doit présenter cette certification auprès des autorités sanitaires du pays. S’il ne dispose pas de cette certification, il doit avoir été vacciné au moins 10 jours avant son départ pour une primo-vaccination. Ensuite, une revaccination sera nécessaire au terme de ces 10 jours. Le vaccin est exigé pour les bébés âgés de plus de 9 mois. La mesure s’applique également pour les voyageurs qui sont restés plus de 12 h en transit dans un aéroport dont le pays présente un risque de transmission.

Le paludisme

Le paludisme est très présent à Madagascar. Il s’agit d’une maladie infectieuse responsable de nombreux décès chaque année. Le paludisme se transmet par piqures de moustiques et notamment les anophèles. Ce dernier est très présent dans les régions côtières de l’île. La transmission du palu est généralement liée aux types de climats de l’île. Pour éviter le risque de contamination, il est fortement recommandé de se faire vacciner. Cependant, il ne s’agit pas d’une mesure obligatoire pour les voyageurs. En fait, tout dépend de la partie de l’île que vous prévoyiez de visiter et de la saison où vous voyagerez. Sachant que les risques de contaminations sur les hautes terres sont moins fréquents.

Par contre, le risque d’infection au paludisme est élevé de novembre à avril dans le pays. Tandis que pendant la saison sèche, les anophèles sont moins présents dans le quotidien des Malgaches. Le risque de contamination est donc quasi nul. Il est également recommandé de prendre des mesures de protection individuelle contre les moustiques en cas de non-vaccination. Les répulsifs et moustiquaires sont indispensables, pour dormir l’esprit tranquille. Pour information, le vaccin et le traitement antipaludique ne peuvent pas être prescrits aux femmes enceintes. En cas d’infection, consultez un médecin immédiatement. Il vous donnera le traitement approprié qui s’étendra surement sur plusieurs semaines selon le produit utilisé.

En conclusion, Madagascar est un pays fascinant et agréable à visiter. Cependant, le voyage dans ce pays nécessite de prendre quelques précautions afin d’éviter les risques d’infections et de maladies tropicales. Pour préserver la santé de chacun lors d’un séjour, il est préférable de suivre les recommandations sanitaires et de se faire vacciner en fonction.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici