More

    Découvrez Antsiranana, la ville historique de Madagascar

    Emblème

    Au nord de Madagascar, au bout du cap d’Ambre, se trouve Antsiranana, plus connue sous le nom de Diégo-Suarez. Marquée par une présence française qui perdura jusque dans les années 1970, Antsiranana est une ville chargée d’histoire. Cette ville portuaire peuplée de plus de 110 000 habitants jouit d’un environnement naturel préservé, et d’un passé colonial dont le charme désuet a traversé les âges. À travers son histoire, son économie, ses infrastructures, ses centres d’intérêt, faites une visite guidée d’Antsiranana, ville mythique et cosmopolite à la croisée des routes maritimes, mais aussi des cultures.

    Vivre à Antsiranana

    Située sur la côte nord de Madagascar, Antsiranana marque le point de rencontre entre le canal du Mozambique, à l’ouest, et l’océan Indien, à l’est. Implantée tout au fond de la baie de Diégo-Suarez, Antsiranana signifie « le port » en malgache. Son autre nom, Diégo-Suarez, qui est aussi le nom de la baie de 156 km qui l’abrite, vient du patronyme de cet explorateur. À ce sujet, l’histoire ne précise pas si Diégo-Suarez fut le premier homme à partir à la conquête d’Antsiranana.

    Informations

    Carte

    • Région : Diana
    • Province : Antsiranana
    • Population : 125 103 hab
    ANTSIRANANA WEATHER

    Antsiranana était convoitée pour son emplacement stratégique, notamment par la France. Proche des côtes africaines, de Mayotte et des Comores, elle est d’abord occupée par une colonie de pirates français au 17e siècle, avant de devenir une véritable base navale à partir de 1900. C’est à cette époque que, dans le sillage de la ville garnison, s’installe un peuple cosmopolite, composé de marins bretons, de tirailleurs sénégalais, ou encore de commerçants asiatiques et créoles. Ville militaire, Antsiranana le demeure jusqu’au départ des dernières troupes françaises en 1975, bien après la proclamation de l’indépendance de Madagascar.

    Antsiranana est le 3e port de Madagascar. Sucre, sel ou encore cacao transitent par ses quais. C’est également un lieu de déchargement pour les navires affrétés à la pêche industrielle, et une escale prisée par les paquebots de tourisme. Au niveau agricole, les productions de riz et de mangues en sont les principales exploitations. L’industrie est elle aussi présente à Diégo-Suarez, notamment dans le domaine de la construction et de la réparation navale, ou encore dans la production de boissons.

    Les infrastructures nécessaires au développement de la ville sont présentes. Des routes nationales relient Antsiranana aux villes du Sud et à la capitale Antananarivo. Des liaisons aériennes sont également assurées avec l’aéroport d’Arrachart vers la capitale, mais aussi vers Mayotte et la Réunion. Antsiranana dispose de lycées qui dispensent des enseignements techniques et généraux et d’une université. Les besoins en matière de médecine sont couverts par divers centres médicaux et dispensaires. Un centre hospitalier universitaire est également implanté à Antsiranana.

    Que faire à Antsiranana ?

    La ville a hérité d’un riche patrimoine culturel, grâce à son histoire militaire. À ce titre, les fortifications de la baie de Diégo-Suarez constituent un incontournable pour celui qui souhaite découvrir la région. Forts, casemates, lignes de défense, etc., toute la panoplie de l’art militaire est ici représentée, dans un état de conservation exceptionnel.

    La présence française a façonné Antsiranana, et le promeneur s’en apercevra rapidement, tant les noms à consonance française sont omniprésents. Une visite au grand marché sera l’occasion de découvrir l’artisanat local, les produits agricoles et culinaires de la région.

    Antsiranana est entourée d’une étendue d’eaux cristallines d’un bleu turquoise, surnommée « la mer d’Émeraude ». C’est un petit paradis parsemé d’îlots, aux eaux calmes et peu profondes, praticables par tous. Un peu plus loin, à une vingtaine de kilomètres, s’étend au pied d’un village de pêcheurs la plage de Ramena, connue pour son sable blanc, sa barrière de corail et son eau à 25 degrés.

    Parmi les paysages incontournables de la région figurent les « Tsingy rouges ». Ces pointes acérées de couleur ocre sortent de terre au pied des falaises et offrent un spectacle majestueux et surprenant. La réserve naturelle de l’Ankarana est une autre ballade nature à ne pas manquer. La faune et la flore uniques constituent un écosystème naturel spectaculaire, au milieu de paysages à couper le souffle.

    Enfin, Antsiranana est une ville à l’ambiance culturelle, mais aussi festive avec ses nombreux bars et clubs. Produits de la mer ramenés chaque jour par les pêcheurs, filet de zébu, tournedos aux épices ou encore ragoût de mouton sont autant de spécialités à découvrir dans les restaurants de Diégo-Suarez. La soirée se poursuivra autour d’un cocktail en profitant du son des musiques actuelles ou traditionnelles.

    Incontestablement, Antsiranana est l’un des lieux les plus attrayants de Madagascar. Sa riche histoire, son environnement naturel préservé, sa population accueillante en font une destination privilégiée. Que l’on soit touriste en quête de dépaysement, ou tout simplement résident, Antsiranana mérite le détour, ne serait-ce que pour se laisser imprégner par cette mélancolie d’un passé dont le parfum flotte encore le long de ses ruelles.

    Dernières actualités