La pandémie du coronavirus continue par faire des ravages à travers le monde. De jour en jour, ce sont de nombreux pays qui sont atteints. Après les continents asiatique, européen et américain, c’est au tour de l’Afrique d’être touchée de plein fouet par le COVID-19. L’île de Madagascar n’en réchappe d’ailleurs pas. Depuis le 20 mars dernier, notre pays a recensé ses premiers cas de contamination au COVID-19.

Le COVID-19 à Madagascar : une annonce faite par le président de la République malgache

Dans son allocution au soir du vendredi 20 mars, le président Andry Rajoelina a fait savoir à ses compatriotes que la Grande île a enregistré ses premiers cas d’infection au coronavirus. Au total, ce sont trois femmes qui, ayant séjourné en France, ont été testées positives au virus. Il s’agit d’une mère de famille âgée de 41 ans, d’une Malgache de 45 ans et d’une jeune femme de 19 ans.

En dépit de cela, le président s’est voulu rassurant à l’égard de ses concitoyens puisque la situation est suivie de près par les autorités compétentes du pays. Tout sera mis en œuvre pour juguler dans un bref délai cette pandémie. L’heure n’est donc pas à l’émoi et à la panique, a-t-il estimé.

Les mesures de riposte de l’État malgache face au COVID-19

À menace globale, riposte globale. Alors, puisque le COVID-19 en est une, le gouvernement malgache a décidé de prendre des mesures énergiques pour venir à bout de ce virus.

Depuis le 19 mars, toutes les frontières terrestres, maritimes et aériennes de Madagascar ont été fermées pour une période 30 jours, reconductibles sous réserve de l’évolution de la situation. Toutefois, des vols spéciaux en partance d’Antananarivo ont été programmés pour rapatrier les touristes qui n’ont pas pu quitter le pays. Ainsi ce sont plus de 700 touristes qui ont pu regagner leur pays.

Outre cette mesure, le président de la République a annoncé la fermeture des écoles et des universités et des lieux publics en date du vendredi 20 mars. Par ailleurs, plus aucun regroupement de personnes ne sera toléré durant 15 jours. Face au coronavirus l’hypothèse d’un confinement total n’est pas encore sur la table des dirigeants de Madagascar.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici