More

    Découvrez Tuléar, la ville du soleil de Madagascar

    Tuléar emblème Au sud-ouest de Madagascar, tout au bout de la route nationale 7, se trouve Tuléar, ou Toliara en malgache. Située en dehors des circuits touristiques traditionnels, la « cité du soleil » et sa région ne manquent pourtant pas de charmes, tant pour le voyageur qui souhaite sortir des sentiers battus, que pour celle ou celui qui envisage de s’installer sur la côte sud-ouest de Madagascar. Cette ville portuaire tire sa richesse de son patrimoine naturel et attire chaque jour davantage de curieux venus profiter de son dynamisme. C’est cette ville, un peu à part dans le paysage malgache, que cet article propose de présenter, au travers de son histoire, de son économie, de ses infrastructures, mais aussi de ses centres d’intérêt.

    Vivre à Tuléar

    Située sur la côte sud-ouest de Madagascar, sur le littoral du canal du Mozambique, il faut parcourir près de 1000 km pour atteindre Tuléar depuis la capitale Antananarivo. Implantée dans la plaine alluviale du delta du Fiherenana, Tuléar tire son surnom, la « cité du soleil », d’un ensoleillement de plus de 3600 heures par an, et d’un climat sec dont la température moyenne ne descend pas sous les 25 degrés.

    Informations

    • Région : Atsimo-Andrefana
    • Province : Toliara
    • Population : 250 000 hab
    TULÉAR METEO

    Comme de nombreuses villes côtières malgaches, Tuléar naît de la création d’un comptoir de commerce, créé au 17e siècle par des flibustiers français, afin de commercer avec les ethnies locales, et notamment les Masikoro. C’est la colonisation française, à partir de la fin du 19e siècle, qui propulse la ville au rang de capitale régionale de la région sud-ouest de Madagascar.

    La population, composée à l’origine de l’ethnie des pêcheurs Vezo, s’enrichit petit à petit d’autres groupes de migrants, au rythme de vagues migratoires qui continuent aujourd’hui encore.

    Tuléar perpétue son histoire et continue de vivre de son implantation littorale et de ses infrastructures portuaires. Coton, riz et savon transitent par ses quais. L’agriculture fait également vivre une partie de sa population, avec le maïs, le manioc ou encore l’élevage caprin. Le tissu industriel est quant à lui en déclin : ce sont donc principalement le commerce, les transports et récemment le tourisme qui permettent à la population de subvenir à ses besoins.

    Les infrastructures sont présentes, tant dans le domaine des transports, avec la route nationale 7 et l’aéroport d’Andranomena, que dans celui de l’enseignement. En effet, les jeunes de Tuléar disposent de lycées techniques et généraux, et d’une université qui proposent de nombreuses filières. Côté santé, un centre hospitalier universitaire et une clinique privée prodiguent les soins indispensables aux habitants de la ville, mais aussi aux habitants de villages voisins.

    Que faire à Tuléar ?

    La ville est riche d’un patrimoine culturel que le visiteur et le résident peuvent découvrir au Musée Cedratom de Tuléar. La visite est relativement courte, mais le guide prend le temps de raconter les coutumes de la région et de faire découvrir l’histoire des 2 principales ethnies de la région, les Mahafaly et les Mikéa.

    Pour les amoureux de la mer, une autre visite s’impose : celle du Musée Océanographique Rabesandratana. Toute la richesse des fonds marins du canal du Mozambique se retrouve dans ce petit musée : mérous, mola mola, requins, cœlacanthe… le tout, accompagné du récit passionnant du personnel de l’établissement.

    Le climat chaud et sec de Tuléar incite à profiter de la fraîcheur de la mer. Pour cela, rien de plus simple : il suffit de se rendre en taxi brousse à la station balnéaire d’Ifaty, à une trentaine de kilomètres au nord. C’est l’un des plus beaux endroits de Madagascar, avec sa plage de sable blanc et son eau couleur d’azur. Les plus aventuriers s’émerveilleront devant une faune sous-marine d’une grande richesse, grâce à la présence d’une longue ceinture corallienne. Il suffit de s’adresser à l’un des nombreux clubs de plongée présents sur place pour s’évader quelques heures dans une eau limpide qui a su préserver sa biodiversité.

    Pour ceux qui préfèrent la terre ferme, vous ne serez pas déçu non plus. Le parc National d’Isalo et ses canyons, les forêts de baobabs, les déserts de sable ou encore l’arboretum d’Antsakoay sont autant de destinations à proximité de Tuléar qui suscitent l’intérêt des amateurs de randonnée.

    Enfin, la convivialité des habitants de Tuléar s’exprime également à travers la cuisine locale que vous pouvez découvrir dans l’un des restaurants de la ville. Portés par l’ambiance tropicale, les voyageurs et les locaux aiment terminer la soirée dans l’un des nombreux bars ou discothèques, dont les plus fameux se trouvent à proximité du boulevard Lyautey.

    Au fil des ans, Tuléar s’est affirmée comme une véritable capitale de région. Toujours aussi attractive pour les habitants du sud-ouest de Madagascar, elle le devient peu à peu pour les touristes, tout en cherchant à préserver son patrimoine naturel dont elle tire sa richesse. Que l’on cherche un point de chute ou que l’on soit simplement de passage, Tuléar est une destination qu’il ne faut pas manquer si vous êtes de passage sur la Grande Île.

    Dernières actualités