La monnaie à Madagascar comprend certaines particularités qu’il est nécessaire de maîtriser pour l’utiliser à bon escient. Durant de nombreuses années, deux sortes de monnaies étaient au service des échanges commerciaux sur le territoire malgache. La Grande Île a connu cette situation en partie à cause de la parenthèse coloniale qu’elle a dû traverser. Si pour les Autochtones, le passage d’une monnaie malgache à l’autre est une gymnastique intellectuelle devenue facile avec le temps, c’est une tout autre histoire pour les étrangers. Un aperçu du rôle historique joué par la colonisation française aide à comprendre plus clairement les mécanismes du système monétaire malgache. Voyons comment cela se passe.

Lire directement :

L’impact de la colonisation sur la monnaie malgache

Avant d’être mis sous protectorat français en 1882, puis de devenir une République en 1958, Madagascar était un Royaume connu sous le nom de Royaume Merina. Durant sa période royale, l’Ariary (ou MGA) était la seule unité monétaire courante du territoire. Cette monnaie était fabriquée uniquement sous forme de pièces. À la fin de la colonisation, la Grande Île, sous l’influence de la France, a commencé à imprimer des billets qui étaient libellés à la fois en Franc malgache (FMG) ainsi qu’en Ariary (MGA). C’est donc en 1960, année de la proclamation de l’indépendance de Madagascar, que le Franc malgache a vu le jour.

Depuis cette date et jusqu’à la fin de l’année 2004, l’Ariary et le FMG étaient tous deux utilisés pour les échanges commerciaux. Les habitants se sont progressivement habitués à cette nouvelle valeur financière, mais ont conservé l’Ariary hérité de leurs ancêtres. C’est ainsi, sous l’effet de la colonisation, que Madagascar a adopté deux systèmes monétaires : l’Ariary et le Franc malgache. C’est seulement en 2005 que le Franc malgache a été abandonné pour conserver une monnaie unique, l’Ariary.

Franc malgache et Ariary, quelle est la différence ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le Franc malgache et l’Ariary n’ont pas la même valeur, il y a bien une différence entre ces deux monnaies. Le passage de l’une à l’autre se fait par une conversion où le facteur utilisé pour l’opération est de 5. En effet, il faut compter 5 francs malgaches pour avoir 1 ariary (1 MGA = 5 FMG).

Officiellement, depuis le 1er janvier 2005, l’Ariary a été désigné comme la monnaie nationale unique de Madagascar. Concrètement, pour les Malgaches qui s’étaient familiarisés à l’utilisation simultanée de deux monnaies, leur disparition n’a pas impacté le quotidien de la population. Cependant, malgré la disparition totale des francs malgaches en 2005, on constate que le FMG subsiste dans l’esprit des Malgaches, il reste une valeur de référence que les habitants utilisent pour communiquer. Pour les étrangers c’est une tout autre histoire, ils peuvent vite y perdre leur latin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici