Découvrez Antalaha, la capitale mondiale de la vanille

EmblèmeAntalaha est la deuxième ville de la région de SAVA dans le nord-est de Madagascar. Elle est délimitée par la ville de Sambava au nord, par l’océan Indien à l’est et par la ville de Maroantsetra au sud et celle d’Andapa au nord-ouest. Elle se caractérise par la beauté et la richesse de ses paysages. Elle s’étend sur une superficie de 7 085 km², et compte plus de 240 000 habitants. Ils sont principalement constitués de Betsimisaraka, une population qui a su préserver ses rites et coutumes au fil des siècles. Antalaha est une ville tournée vers la culture et l’exportation de vanille. Les Malgaches vivent également de la pêche et de la construction artisanale de boutres.

Vivre à Antalaha

Antalaha était un petit village devenu une ville prospère depuis le début du XXe siècle. Cette période marque l’introduction de la vanille. Appartenant à la famille des orchidées, cette plante est caractérisée par sa pollinisation à la main. La ville compte plusieurs exploitations gérées tant par des entrepreneurs locaux que des investisseurs étrangers. Cette activité crée de nombreux emplois saisonniers. Il faut compter plusieurs hommes et femmes pour la pollinisation, la collecte, le séchage et l’empaquetage de la vanille. Ces tâches délicates requièrent un savoir-faire particulier que maîtrise parfaitement la population locale.

Informations

Carte

  • Région : Sava
  • Province : Antsiranana
  • Population : 34 112 hab
ANTALAHA WEATHER

Les vanilles de Madagascar sont réputées pour leur qualité et leur saveur unique. Elles sont très appréciées par les gastronomes, les chefs pâtissiers et les chefs cuisiniers du monde entier. Cet important marché permet à Antalaha d’en écouler plusieurs tonnes par an. Les exploitants et les exportateurs réalisent ainsi beaucoup de bénéfices. La vanille est indissociable à la ville d’Antalaha, si bien que les gousses sont séchées en plein soleil dans les rues. Cette situation est tout à fait normale pour les habitants de la ville. Ils sont au nombre de 243 000 au minimum et la plupart sont des Betsimisaraka. Antalaha compte aussi des personnes venues d’autres régions de Madagascar, notamment des Tsimihety et des Antaimoro. Des Européens et des Chinois s’y sont, eux aussi, implantés au fil des années.

Que faire à Antalaha ?

Antalaha est une magnifique ville avec d’innombrables atouts touristiques. Ses paysages attirent de nombreux visiteurs qui aiment se rendre sur ses longues plages de sable fin. Elles se trouvent tout près d’un chantier de construction de boutres. Cette activité a également contribué à la réputation de la ville. Ces embarcations sont entièrement fabriquées en bois, démontrant un savoir-faire exceptionnel hérité des Arabes qui ont occupé Antalaha pendant des années. Le site constitue un point d’observation idéal pour admirer la mer à perte de vue. Il est tout à fait possible de continuer la visite en se rendant dans le parc d’Andranoanala. Ses 1 300 ha de superficies sont recouverts d’une succession de forêts vierges et de marécages.

Autre lieu à ne pas manquer : la colline de Vinany qui se trouve en dehors de la ville. Cet endroit abrite une végétation luxuriante qui séduit les visiteurs. Ils ont l’opportunité d’admirer les bois d’ébène, les bois de rose et une multitude de variétés d’orchidées. La randonnée reste l’activité phare de ce lieu. En effet, le sommet réserve un panorama saisissant d’Antalaha et de ses environs. D’autres sites exceptionnels se trouvent en dehors de la ville. Il s’agit, entre autres, des parcs nationaux Masoala et Marojejy, de la cascade d’Ambanitaza et du lac d’Ampahana. Après une belle escapade, les voyageurs peuvent s’attabler dans les restaurants et les gargotes. Ils peuvent y gouter la spécialité locale, le sabeda (riz) accompagné de maskita (brochettes). Sinon, il est également possible d’y déguster des plats malgaches composés de riz et de divers accompagnements.

En termes d’us et coutume, la plupart des traditions de la population se réfèrent à celles des Betsimisaraka. La plus connue reste le retournement des morts, le Tsaboraha. Considéré comme une fête traditionnelle, cet évènement se déroule pendant tout le mois de novembre. Les défunts sont exhumés afin d’être enveloppés dans de nouveaux linceuls ou lamba. Leurs descendants procèdent à cette manipulation parce qu’ils croient que leurs ancêtres, appelés également razana, ont froid. Une fois qu’ils ont effectué cette étape, ils appliquent le rituel des vœux ou Tsikafara pour obtenir la bénédiction des razana. La circoncision ou To-Laza constitue une autre coutume importante à Antalaha.

La ville d’Antalaha abrite d’importantes exploitations de vanille, qui constitue sa principale activité. Elle exporte chaque année de nombreuses tonnes de ce précieux condiment à travers le monde entier. Antalaha est également réputé pour ses innombrables sites touristiques, notamment les parcs nationaux de Masoala et de Marojejy. Les voyageurs peuvent partir en randonnée sur la colline de Vinany pour avoir une vue imprenable sur la ville. Il leur est aussi possible de visiter les chantiers de construction des fameux boutres. La méthode utilisée est une technique ancestrale transmise de génération en génération. Antalaha est une ville riche tant sur le plan culturel que par la beauté de ses paysages, et surtout par la gentillesse des locaux.

Dernières actualités