A Farahalana, une famille a été victime d’une grave intoxication alimentaire, suite à la consommation de la chair de requin. Si l’état des autres membres de la famille a pu être stabilisé, le benjamin, âgé de 13 ans, n’a malheureusement pas survécu. Il est décédé le lundi 23 mars 2020, tandis que ces deux frères ont pu s’en sortir. Pour ce qui est du père de famille, son état est loin de s’être amélioré depuis son hospitalisation.

Les symptômes d’une intoxication alimentaire

Située sur le côté Nord-est de Madagascar, la ville de Farahalana est considérée comme une commune urbaine malgache. Elle fait partie de la région de Sava. C’est dans cette commune située à proximité de l’océan indien qu’a été localisée une famille présentant les symptômes d’une intoxication alimentaire sévère.

Avant d’être conduits au centre de santé le plus proche, ils se plaignaient entre autres de vomissements, ainsi que d’un engourdissement de leurs membres inférieurs et supérieurs. Le plus jeune de la famille est mort dans la journée du lundi 23 mars 2020. Ses jambes étaient en effet paralysées et il présentait une enflure au niveau de la bouche.

La Ciguatera, coupable ?

Le centre de santé local n’ayant pas les moyens de s’occuper de l’état gravissime des autres membres infectés, ils ont été reconduits dans un hôpital régional. Les probabilités pour que le père de l’enfant défunt, alors dans la cinquantaine, ne s’en sorte pas sont assez élevées. Il faut par ailleurs préciser que cette intoxication a affecté non seulement les membres de la famille, mais aussi leurs animaux. Ces derniers, ayant consommé la chair du requin, sont aussi décédés. Si l’origine de cette intoxication constitue encore un point d’ombre à l’heure actuelle, c’est la Ciguatera contenue dans le corps du requin qui est suspectée. Cette toxine pourrait donc bien être la cause du malheur de cette famille.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici